27
Luty
1990
00:02

ELLE, 26.02.1990

KRYSTYNA JANDA
comédienne
Depuis ses débuts en 1976 dans << L’Homme de marbre›› d’Andrzej Wajda, le réalisateur qui a fait d’elle une star, Krystyna Janda, 38 ans, a tourné une cinquantaine de films, interprété douze rôles au théâtre et joué dans quatre grandes séries télévisées. Mais c’est son dernier rôle, de loin, qu’elle préfère : celui de mère, le sien dans la vie.
Sa deuxième fille a tout juste 6 mois, l’aînée a 15 ans. En Pologne Krystyna Janda est une star, mais aussi un symbole : celui de la génération née dans les années 50, qui a grandi à l’ombre du stalinisme triomphant et
s’est réveillée avec Solidarnosc dans les années 80. C’est la génération de «L’Homme de marbre››, celle de l’héroïne, Agnieszka, jouée par Krystyna, une jeune réalisatrice qui découvre les perversions du système communiste.
<< Je n’ai jamais été active politiquement, confie la
comédienne, mais je jouais mes rôles et ils parlent pour moi. Que ce soit dans les films de Wajda ou dans << L’lnterrogatoire›> de Bulgajski, tout ce que j’ai dit, tout ce que j’ai fait, c’était moi. Je pourrais le signer. Mais c’est vrai que je dois à Wajda de m’avoir en quelque sorte révélée à moi-même, politiquement et artistiquement. ll a été mon guide.››
Aujourd’hui, Krystyna Janda avoue se trouver à
la croisée des chemins. << Je ne sais pas ce que je pourrais jouer désormais au cinéma. Les rôles politiques? Chez nous, c’est fini. La science-fiction ne m’intéresse pas. Les films historiques ? Beaucoup trop chers pour notre pays. Les films d’amour? Je suis trop vieille. Désormais je cherche autre chose. ›› Elle a trouvé, en interprétant Médée, depuis un an, au théâtre Powszechny de Varsovie, dont le nouveau directeur depuis trois mois n’est autre que le réalisateur Andrzej Wajda.

ELLE, 26.02.1990, str.71

© Copyright 2017 Krystyna Janda. All rights reserved.